logo tutos photo

logo fraaamed.com - photographie en édition limitée

Reportage, photographie documentaire

Conseils pratiques, réglages et techniques pour réusssir ses photos de reportage.

image

© Guillaume Fürst, 2009
Nikon D90 ; focale : 105 mm ; ouverture : f/5.6 ; vitesse : 1/60 s. ; ISO : 200

1. Généralités et spécificités de la photo de reportage

Le reportage est une discipline noble et classique de la photographie. Le matériel requis pour ce type de photo n'est pas forcément très compliqué ou couteux. Au contraire, mieux vaut vous munir d'un petit appareil discret et nécessitant peu de réglages afin de bien pouvoir vous immerger dans la scène que vous photographiez, sans être trop envahissant à cause d'un appareil trop gros ou bruyant, et sans être sans cesse déconcentré par des réglages compliqués ou des changements d'objectifs fréquents.
Ce qui est important en reportage, c'est de raconter une histoire. Une bonne manière d'y parvenir est de montrer le sujet dans son contexte (pour en savoir plus sur la manière de photographier les personnes, voir la page portrait) et de varier les plans (plan large pour l'ambiance, plan plus rapproché sur des détails importants, etc.).

Retour en haut de page

2. Réglages et techniques pour la photo de reportage

(Consultez les pages spécifiques, en cliquant sur les mots clés en gras, pour en savoir plus sur chaque réglage et technique.)
équipement :
boitier : un boitier compact de bonne qualité, un reflex de taille moyenne, ou un Leica !
focale : la focale classique pour le reportage est le 35mm., vous pouvez également utiliser une focale un peu plus courte (24mm.) pour les plans large ou un peu plus longue (50 ou 70mm.) pour les plan plus rapprochés
accessoires : éventuellement un flash pour les situations où la lumière manque
exposition et mesure de la lumière :
balance des blancs : la balance des blancs auto convient tout à fait pour les photos à l'extérieur; en intérieur, faites un test avec la balance des blancs auto et, si le résultat n'est pas concluant, régler la balance des blancs sur un mode prédéfinit correspondant à l'éclairage ambiant (néon, ampoule tungstène, flash, etc.)
mode de mesure pour l'exposition : mesure matricielle/multizones pour optimiser l'exposition sur l'ensemble de l'image, mesure pondérée centrale ou spot pour optimiser l'exposition sur un sujet ou un détail spécifique
vitesse : veillez à utiliser une vitesse suffisamment rapide si vous voulez que votre sujet soit net, à choisir en fonction de la vitesse de ses mouvements; si vous voulez du flou, utiliser une vitesse assez lente pour bien représenter le flou de mouvement
ouverture : grande ouverture (~f/2.8) pour isoler un détail et rendre flou l'environnement petite ouverture (~f/8 ou plus) pour les scènes d'ensemble où vous voulez que plusieurs plans soient nets
sensibilité : utilisez de préférence une basse sensibilité (ISO 100 ou 200) pour une meilleure qualité d'image; monter les ISO si vous manquez de lumière et ne voulez pas utiliser de flash et/ou si vous souhaitez obtenir du grain/bruit pour donner plus de caractère à votre reportage
gestion de la lumière :
lumière naturelle : si vous photographier en extérieur, préférez plutôt la lumière du soir ou du matin; préférez les temps couvert si vous voulez des contrastes doux, les temps sans nuage (en particulier vers midi) si voulez des contrastes forts; si vous photographier en intérieur et que vous manquer de lumière, essayez, dans la mesure du possible, de rapprocher votre sujet d'une fenêtre
lumière artificielle : un flash peut être utilisé pour les reportages en intérieur, utilisez la synchro lente pour conserver l'éclairage ambiant (voir la page éclairage avancé au flash)
composition : variez les compositions ! faites des plan larges pour montrer le contexte de votre reportage, faites des portraits (plus ou moins serré) pour montrer les personnes impliquées (et éventuellement certains éléments de leur environnement), photographier des détails significatifs (mains, outils, accessoires, etc.)
zone de netteté :
méthode de mise au point : préférez un mode "semi-auto" du type zone sélective de mise au point, qui vous permet de choisir une zone prédéfinie où faire la mise au point
zone de mise au point (MAP) : faite la mise au point sur un élément significatif de votre composition, pour plus d'originalité, essayez également de faire la mise au point sur un endroit inattendu (p. ex. un détail en avant plan avec le sujet flou en arrière plan)
gestion de la profondeur de champ (PDC) : choisissez une PDC courte si vous voulez isolez le sujet ou un détail, choisissez une PDC longue si vous voulez montrer plusieurs éléments sur des plans différents
retouches photo simples :
luminosité, contrastes : ajustez la luminosité de votre image en fonction de l'ambiance que vous voulez traduire, rattrapez les éventuels petits défauts d'exposition (légère sur- ou sous-exposition)
couleurs : augmentez légèrement la saturation s'il y a des éléments coloré important dans votre image passer éventuellement en noir et blanc, en particulier si vous avez utilisé une haute sensibilité
netteté, flou : pour les scènes larges avec une grande profondeur de champ, accentuez éventuellement un peu la netteté
retouches avancées :
sélections : faites des retouches plus précises en utilisant les sélections (p. ex., assombrir l'arrière plan, augmenter la netteté d'un détail significatif, etc.)

Retour en haut de page

Tutos Photo est aussi sur Facebook


Cliquez ici pour partager cette page sur Facebook

Pour encore plus de tutos :


Visitez aussi www.exifs.ch,
expo/vente & services photo



© Guillaume Fürst, 2010-2016. Mis à jour le 3 janvier 2016.

Visitez également www.exifs.ch et www.amazentropyc.net