logo tutos photo

logo fraaamed.com - photographie en édition limitée

Portraits, photographie de personnes

Conseils pratiques, réglages et techniques pour réusssir ses portraits.

image

© Guillaume Fürst et Studio Regard, 2009
Nikon D90 ; focale : 36 mm ; ouverture : f/8 ; vitesse : 1/80 s. ; ISO : 100

1. Généralités et spécificités du portrait

Le portrait est une discipline exigeante, mais passionnante ! Difficile car il faut maîtriser son matériel (bien qu'on puisse aussi s'en sortir avec le mode "portrait" automatique d'un bon appareil reflex moderne), mais aussi car le portrait n'est pas seulement affaire de technique photo ; c'est avant tout le contact avec le modèle qui est important.
En effet, que l'on prenne des photos naturelles, de type reportage ou des photos posées en studio, le but est de parvenir à capter un instant, un geste, une expression, qui sont souvent très fugaces ! Le plus important est donc d'être prêt au niveau technique (faites vos réglages à l'avance), afin d'être le plus investi et concentré sur la dimension humaine.
Dans le cas de photos posées, discutez tout au long de la séance avec la personne photographiée pour éviter de perdre le contact avec elle. Essayer aussi de détendre votre modèle, faites-le rire, demander lui de faire des grimaces, de fermer les yeux puis de les ré-ouvrir, de regarder ailleurs (le ciel, au loin, un objet, etc.), en sorte qu'il oublie un peu l'appareil photo.
En cas de fatigue ou de crispation, n'hésitez pas à faire des pauses, et à prendre aussi des photos pendant ces pauses (on peut en général capter des expressions très naturelles et très belles dans ces moments).



(pour lire la vidéo, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis sur "play")



(pour lire la vidéo, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis sur "play")



(pour lire la vidéo, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis sur "play")


Retour en haut de page

2. Réglages et techniques pour le portrait

(Consultez les pages spécifiques, en cliquant sur les mots clés en gras, pour en savoir plus sur chaque réglage et technique.)
équipement :
boitier : un boitier reflex est fortement recommandé pour les portraits, car il est très difficile d'obtenir un joli flou d'arrière plan avec un appareil compact.
focale : plutôt longue (entre 50 et 200 mm), éventuellement plus courte pour les plans d'ensemble (20-35 mm); pour les portraits rapprochés, évitez les focales très courtes, qui ont tendance à déformer le visage (sauf si c'est un choix délibéré – il faut dire un gros plan au 15 mm, c'est quand même bien marrant...) .
accessoires : un flash peut être utile, voir ci-dessous section "gestion de la lumière"; préférez les maquiallages mats si vous avez le contrôle de cet aspect, sinon méfiez vous des reflets peu flatteurs, surtout si la source de lumière est petite (typiquement le flash direct).
exposition et mesure de la lumière :
balance des blancs : la balance des blancs auto convient tout à fait pour les photos à l'extérieur; en intérieur, faites un test avec la balance des blancs auto et, si le résultat n'est pas concluant, régler la balance des blancs sur un mode prédéfinit correspondant à l'éclairage ambiant : néon, ampoule (tungstène), flash, etc.
mode de mesure pour l'exposition : utilisez plutôt la mesure spot ou pondérée centrale pour optimiser l'exposition sur votre sujet (faite éventuellement dans un premier temps la mesure de la lumière sur le sujet, puis appuyer sur la touche de mémorisation de l'exposition de votre appareil et recadrer l'image selon votre goût).
vitesse : veillez à utiliser une vitesse suffisamment rapide pour que votre photo soit nette, à choisir en fonction de la focale et des mouvements de votre sujet. Une vitesse de 1/100 s. est une base confortable, à ajuster en fonction des contraintes d'éclairage. En dessous de 1/20 s., il faut vraiment que le sujet soit statique et le photographe bien stable. Si vous voulez du flou, allez-y franchement et utiliser une vitesse assez lente pour bien représenter le flou de mouvement. Posez éventuellement l'appareil sur quelque chose (trépied, table, étagère, etc.) pour que les parties qui ne sont pas en mouvements soient nettes.
ouverture : préférez plutôt une grand ouverture (~f/2.8) pour avoir un joli flou d'arrière plan – un conseil à adapter bien sûr en fonction de la profondeur de champ que vous souhaitez pour votre composition, p. ex. pour un plan d'ensemble ou tout est net (voir le paragraphe "composition" ci-dessous).
sensibilité : utilisez de préférence une basse sensibilité (ISO 100 ou 200) pour une meilleure qualité d'image, monter les ISO si vous manquez de lumière, si vous ne voulez pas utiliser de flash ou si vous souhaitez obtenir du grain/bruit pour donner un rendu plus brut à votre image.
gestion de la lumière :
lumière naturelle : si vous photographiez en extérieur, préférez plutôt la lumière du soir ou du matin, évitez en général le plein soleil en milieu de journée, sauf si vous voulez de forts contrastes (si vous photographiez vers midi et souhaitez un éclairage plus doux, placez votre modèle plutôt à l'ombre ou attendez le passage d'un nuage pour diffuser la lumière); si vous photographiez en intérieur, essayez de rapprocher votre sujet d'une fenêtre et diffuser éventuellement la lumière à l'aide d'un rideau ou de voilages blancs ou translucides (attention au couleurs qui vont inévitablement teinter la lumier, dans ce cas il faudra peut-être modifier la balance des blancs).
lumière artificielle : en intérieur sans source de lumière naturelle, montez la sensibilité à 400 ou 800 iso, voire plus si votre appareil le permet ou si les conditions l'exigent (voir la page photo en intérieur et faible lumière); vous pouvez aussi éventuellement utiliser un flash, de préférence un flash indirect (dont l'éclair est projeté sur une surface blanche à proximité du modèle) et/ou un flash équipé d'un diffuseur ou d'un autre accessoire d'éclairage; autres alternatives possibles : utiliser le flash en diminuant sa puissance pour préserver l'ambiance lumineuse naturelle, ou utiliser le mode de synchro lente pour obtenir un mélange de net (au moment du déclanchement du flash) et de flou (reste du temps d'exposition) (voir la page éclairage avancé au flash).
composition : décidez si vous voulez montrer ou non l'environnement autour de votre modèle; si oui, cadrez plutôt large en décentrant le sujet et en laissant assez d'espace devant son regard, utilisez également un profondeur de champ assez longue (grande valeur f/) pour que l'arrière plan soit net; si non, cadrez plus serré et utilisé une profondeur de champ plus courte (petite valeur f/), de sorte à bien mettre en valeur une partie du modèle (les yeux, les mains, etc.). Bien sûr, vous pouvez détourner ces règles pour obtenir des effets plus originaux.
zone de netteté :
méthode de mise au point : préférez un mode "semi-auto" du type zone sélective de mise au point, qui vous permet de choisir une zone prédéfinie où faire la mise au point; utlisez éventuellement le mode "détection automatique des visages".
zone de mise au point (MAP) : en général, faites la mise au point sur l'oeil (attention à la MAP sur le nez ou sur le mur en arrière plan !); si vous utilisez une PDC très courte, veillez à bien soigner votre mise au point, surtout si le sujet bouge (utilisez le mode "suivi 3D du sujet" ou "mise au point en continue" si votre appareil en a un).
gestion de la profondeur de champ (PDC) : on préfère en général une PDC petite, voire très petite; avec une focale assez longue (~100mm), une ouverture assez grande (f/2.8 ou f/4) et une distance de 2-3 mètres entre vous et le sujet, vous obtiendrez sans problème une PDC très courte. Pour que l'arrière plan soit bien flou, faites en sorte qu'il soit le plus loin possible de votre modèle. Pour les plans d'ensemble avec une plus grande profondeur de champ, faites le contraire (courte focale, petite ouverture, sujet proche du fond).
retouches photo simples :
luminosité, contrastes : ajustez la luminosité de votre image en fonction de l'ambiance que vous voulez traduire, rattrapez les éventuels petits défauts d'exposition (légère sur- ou sous-exposition)
couleurs : évitez de trop saturer les couleurs (rend la peau souvent trop rouge)
netteté, flou : évitez de trop pousser la netteté (fait ressortir les imperfections de la peau)
effacer, corriger : utilisez ces outils pour éventuellement atténuer certaines imperfections de la peau
retouches avancées :
sélections : faites des retouches plus précises en utilisant les sélections (p. ex. augmenter la saturation de l'environnement mais pas de la peau, augmenter la netteté et la luminosité des yeux mais pas du reste du visage, etc.)

Retour en haut de page

Tutos Photo est aussi sur Facebook


Cliquez ici pour partager cette page sur Facebook

Pour encore plus de tutos :


Visitez aussi www.exifs.ch,
expo/vente & services photo



© Guillaume Fürst, 2010-2016. Mis à jour le 3 janvier 2016.

Visitez également www.exifs.ch et www.amazentropyc.net