logo tutos photo

logo fraaamed.com - photographie en édition limitée

Photographie en intérieur et faible lumière

Conseils pratiques, réglages et techniques pour réusssir ses photos en faible lumière.

image

© Guillaume Fürst, 2009
Nikon D90 ; focale : 36 mm ; ouverture : f/2.8 ; vitesse : 1/13 s. ; ISO : 500

1. Généralités et spécificités de la photo en faible lumière

La photo en intérieur ou en faible lumière n'est pas une dicipline en soi, elle réprésente plutôt des conditions d'éclairage que l'on peut rencontrer dans de nombreux styles de photo (portrait en intérieur, chez soi ou en soirée, reportage, documentaire, sport en salle, etc.)
Il existe de nombreuses façons de gérer les difficultés liées à une faible luminosité : utiliser une vitesse lente, une grande ouverture, une haute sensibilité, un flash ou encore un pied ; à vous de voir en fonction du matériel dont vous disposez (boitier qui peut monter haut dans les ISO sans perdre trop de qualité, objectif avec une grande ouverture, etc.) et des "sacrifices" que vous êtes prêt à faire (monter haut dans les ISO quitte à perdre de la qualité, utiliser un pied au détriment de la liberté/facilité dans l'ajustement de votre cadrage).

Retour en haut de page

2. Réglages et techniques pour la photo en faible lumière

(Consultez les pages spécifiques, en cliquant sur les mots clés en gras, pour en savoir plus sur chaque réglage et technique.)
équipement :
boitier : de préférence un reflex, qui a une bonne qualité d'image en haute sensibilité
focale : plutôt courte à moyenne (24, 35, 50 mm.) avec une grande ouverture maximale (f/1.4, f/2 ou f/2.8)
accessoires : éventuellement un flash et pied
exposition et mesure de la lumière :
balance des blancs : la balance des blancs auto convient tout à fait pour les photos à l'extérieur; en intérieur, faites un test avec la balance des blancs auto et, si le résultat n'est pas concluant, régler la balance des blancs sur un mode prédéfinit correspondant à l'éclairage ambiant (néon, ampoule tungstène, flash, etc.)
mode de mesure pour l'exposition : mesure matricielle/multizones pour optimiser l'exposition sur l'ensemble de l'image, mesure pondérée centrale ou spot pour optimiser l'exposition sur un sujet ou un détail spécifique (faites éventuellement dans un premier temps la mesure de la lumière sur le sujet, puis appuyez sur la touche de mémorisation de l'exposition de votre appareil et recadrer l'image selon votre goût)
vitesse : utiliser la vitesse minimum la plus lente, en fonction de la longueur focale et des mouvements du sujet (~entre 1/30s. et 1/60s.), pour les sujets qui ne bougent pas, utilisez éventuellement un pied et une vitesse plus lente
ouverture : par défaut ouvrez au maximum, fermer éventuellement un ou deux diaphragmes pour plus de profondeur de champ si la quantité de lumière disponible vous le permet
sensibilité : faites un test en arrivant sur place et utiliser la sensibilité la plus basse possible (souvent 400 ou 800 ISO peut être suffisant), n'augmenter la sensibilité que si l'ouverture la plus grande et la vitesse la plus lente possible ne suffisent pas pour exposer correctement votre photo
gestion de la lumière :
lumière naturelle : si vous êtes à l'intérieur, vous pouvez essayer de rapprocher le sujet d'une fenêtre pour augmenter un peu la quantité de lumière
lumière artificielle : rapprocher le sujet d'un éclairage ou utiliser le flash (dans l'idéal un flash dont on peut orienter l'éclair; projetez l'éclair contre un mur ou un plafond blanc pour éclairer indirectement votre sujet, l'éclairage sera plus doux et plus flatteur)
composition : pas de recommandations particulières ; à vous de voir !
zone de netteté :
mode de mise au point : autofocus s'il y a suffisamment de lumière pour qu'il fonctionne bien, sinon passez en focus manuel (attention à être assez précis néanmoins, surtout si vous utiliser une grande ouverture car la profondeur de champ sera potentiellement très petite)
où faire la mise au point (MAP) : sur le sujet ou tout autre élément significatif
gestion de la profondeur de champ (PDC) : probablement que vous serez limité à une PDC courte en raison de la grande ouverture, monter un peu les ISO ou utiliser le flash si toutefois vous avez vraiment besoin d'une plus grande PDC
retouches photo simples :
luminosité, contrastes : éviter de trop éclaircir les tons sombres, qui ont tendance à être bruités (de mauvaise qualité) quand on utilise une sensibilité élevée
couleurs : augmentez légèrement la saturation s'il y a des éléments colorés importants dans votre image; passez éventuellement votre image en noir et blanc, en particulier si vous avez utilisez une très haute sensibilité
netteté, flou : éviter l'accentuation excessive, qui a tendance à faire ressortir le bruit lié (à la haute sensibilité) dans les zones floues
retouches avancées :
sélections : faites des retouches plus précises en utilisant les sélections (p. ex., éclaircir légèrement ou augmenter la netteté d'une petite zone significative, etc.)
filtres, plug-in spéciaux : utiliser éventuellement un filtre ou un logiciel spécialisé pour réduire le bruit (ce genre de filtre est parfois disponible directement dans le boitier, consultez le manuel de votre appareil photo pour en savoir plus)

Retour en haut de page

Tutos Photo est aussi sur Facebook


Cliquez ici pour partager cette page sur Facebook

Pour encore plus de tutos :


Visitez aussi www.exifs.ch,
expo/vente & services photo



© Guillaume Fürst, 2010-2016. Mis à jour le 3 janvier 2016.

Visitez également www.exifs.ch et www.amazentropyc.net