logo tutos photo

logo fraaamed.com - photographie en édition limitée

Photographie animalière

Conseils pratiques, réglages et techniques pour réusssir ses photos d'animaux.

image

© Guillaume Fürst, 2009
Nikon D90 ; focale : 450 mm ; ouverture : f/8 ; vitesse : 1/100 s. ; ISO : 640

1. Généralités et spécificités de la photo animalière

A plusieurs égards, la photo animalière ressemble à la photo de sport (importance de la vitesse et de l'équipement). Il est également indispensable de très bien connaître son appareil, de manière à pouvoir "dégainer" rapidement.
Plus spécifiquement, la photo d'animaux fait appel à de bonnes connaissances de la nature (reconnaissance des traces, affût, etc.). En effet, mieux vous connaitrez le terrain et les moeurs des animaux, moins vous rentrerez bredouille... Evidemment, on est pas obligé de se limiter à la photo d'animaux sauvages, on peut également faire de très belles photos d'animaux dans des parcs/réserves, ou tout simplement photographier son animal de compagnie !
N.B. Si vous vous intéressez à la photo de petits animaux (insectes, araignées), consultez également la page macro.

EN SAVOIR PLUS
explications alternatives et informations supplémentaires


Liens gratuits :
-> La photo animalière (blog.aube-nature.com)

Retour en haut de page

2. Réglages et techniques pour la photo animalière

(Consultez les pages spécifiques, en cliquant sur les mots clés en gras, pour en savoir plus sur chaque réglage et technique.)
équipement :
boitier : boitier reflex avec un auto-focus performant (bonne réactivité, notamment en faible lumière pour les photos en sous-bois, et suivi 3D), un bon mode rafale (3-4 images secondes) peut être utile également
focale : plutôt longue (~70-200mm.), voire (beaucoup plus) plus pour les animaux sauvages (~200-400mm. ou même 500, 600mm.)
accessoires : éventuellement un pied, ainsi que des vêtements discrets et confortables
exposition et mesure de la lumière :
balance des blancs : automatique, ou un pré-réglage plus précis pour l'extérieur
mode de mesure pour l'exposition : préférez la mesure spot sur le sujet principal, éventuellement la mesure matricielle/multizone ou pondérée centrale si vous voulez que l'exposition soit optimisée pour une plus grande partie de l'image
vitesse : si vous voulez que l'image soit bien nette, utilisez une vitesse rapide (~ entre 1/250s. et 1/500s.), voire plus rapide selon la vitesse des mouvements de l'animal
ouverture : la plus grande ouverture possible afin de pouvoir utiliser une vitesse rapide, fermez éventuellement un ou deux diaphragme(s) pour une meilleure qualité et une profondeur de champ un peu plus grande
sensibilité : au minimum si possible (100-200 ISO), sinon montez un peu la sensibilité en essayant de ne pas dépasser 400 ou 800 ISO selon la qualité de votre boitier.
gestion de la lumière :
lumière naturelle : préférez le matin ou le soir, la lumière est généralement plus belle; à moduler évidemment selon les moeurs de l'animal
lumière artificielle : si vous avez un flash puissant et que l'animal photographié est assez proche, vous pouvez éventuellement utiliser le flash, sachant que cela fera probablement fuir l'animal...
composition : laisser suffisamment d'espace devant le sujet afin d'éviter l'impression qu'il va se heurter contre le bord de l'image, faites des plans serrés (si votre focale est assez longue) ou cadrez plus large en incluant son environnement
zone de netteté :
méthode de mise au point : préférez un mode "semi-auto" du type zone sélective de mise au point, avec suivi 3D si votre appareil en dispose ; utilisez le curseur central de mise au point (il est généralement plus réactif, en particulier en basse lumière) et recadrez ensuite de façon à décentrer le sujet
zone de mise au point (MAP) : sur l'animal (l'oeil en particulier) ou un élément significatif de son environnement
gestion de la profondeur de champ (PDC) : petite PDC pour mettre en valeur un élément particulier, plus grande PDC pour rendre net l'environnement du sujet
retouches photo simples :
luminosité, contrastes : ajustez la luminosité de votre image en fonction de l'ambiance que vous voulez traduire, rattrapez les éventuels petits défauts d'exposition (légère sur- ou sous-exposition)
couleurs : augmenter légèrement la saturation s'il y a des éléments colorés importants dans votre image
netteté, flou : accentuez éventuellement un peu la netteté
retouches avancées :
sélections : faites des retouches plus précises en utilisant les sélections (p. ex., assombrir l'arrière plan, augmenter la netteté des yeux, du pelage ou plumage, etc.)

Retour en haut de page

Tutos Photo est aussi sur Facebook


Cliquez ici pour partager cette page sur Facebook

Pour encore plus de tutos :


Visitez aussi www.exifs.ch,
expo/vente & services photo



© Guillaume Fürst, 2010-2016. Mis à jour le 3 janvier 2016.

Visitez également www.exifs.ch et www.amazentropyc.net